Appel à communications – Conférence sur le développement durable, les performances des entreprises et les politiques de compétitivité dans les petites économies ouvertes

0
68

Posté sur

Date de début

Date de fin

Date limite de soumission des articles

Type

Conférences

Demande de papiers
Organisé conjointement par CompNet et la Banque nationale de Slovaquie

Conférence sur le développement durable, les performances des entreprises et les politiques de compétitivité dans les petites économies ouvertes
Bratislava (Slovaquie), 23-24 avril 2020

La mondialisation et la large acceptation du paradigme du marché libre, suivies de l'expansion des chaînes de valeur mondiales et des investissements étrangers, ont soutenu le changement technologique et le transfert de connaissances intégrés dans les économies en transition et récemment avancées. La déréglementation et la promotion de la concurrence ont considérablement accru la productivité de ces pays. Cependant, la hausse des barrières commerciales et le retour aux idées nationalistes pourraient représenter d'énormes obstacles à leur croissance future. De plus, alors que l'expansion des réseaux de production mondiaux a initialement aidé les pays en transition à croître et à prospérer, certaines de ces économies peuvent maintenant se retrouver bloquées dans la partie aval de la chaîne de valeur, épuisées par les activités les plus créatives telles que la R&D. Cela peut entraver la répartition efficace de la main-d'œuvre au sein de l'économie d'accueil et empêcher une réaction appropriée aux nouveaux défis aux niveaux micro et macro. De plus, la concurrence entre les pays qui ont récemment atteint le statut d'économie avancée est féroce et peu d'entre eux ont un avantage concurrentiel permanent.

Dans le même temps, de nombreuses préoccupations de «durabilité» sont devenues plus urgentes, ce qui a vaincu les mesures traditionnelles visant à promouvoir la croissance économique et à aider les pays à sortir du piège des revenus intermédiaires. Le passage à des économies sobres en carbone est un exemple de nouveaux défis supplémentaires qui influencent la compétitivité des entreprises, des industries et des pays. Une autre préoccupation est l'inégalité croissante non seulement entre les consommateurs, mais aussi entre les entreprises en termes d'efficience et de coût du capital, ce qui implique que si la croissance élevée est limitée à un nombre restreint d'entreprises, la productivité globale de l'économie n'augmente que lentement.
Par conséquent, pour créer les nouveaux «tigres» de l'avenir, les politiques doivent englober un ensemble de questions beaucoup plus complexes, qui peuvent contraster avec le seul objectif d'améliorer la productivité.

Le Réseau de recherche sur la compétitivité (CompNet) et la Banque nationale de Slovaquie (NBS) lancent conjointement un appel à communications sur un ou plusieurs des sujets mentionnés ci-dessus, tant au niveau micro qu'au niveau macro.

Nous sommes particulièrement intéressés par les travaux universitaires à forte pertinence politique sur les sujets suivants:

• Politiques de compétitivité dans les petites économies ouvertes
• Transformation structurelle et conséquences distributives
• Inégalité et populisme politique
• Transition vers des économies sobres en carbone
• L'interaction entre les politiques monétaire et de compétitivité
• Réallocation et croissance des facteurs
• Développement durable et piège à revenu intermédiaire
• De nouveaux moteurs de performance ferme

CONFÉRENCIERS CLÉS:
Beata Javorcik Économiste en chef BERD
• à confirmer

La date limite de soumission est le 15 janvier 2020.

Les articles doivent être envoyés par courrier électronique à secretariat@comp-net.org.

Plus d'information